ostéopathie crânienne

L’ostéopathie crânienne


ostéopathie crânienne
Section du site :
ostéopathieAyurvédaPhytothérapieGuide sportif

Le MRP

Dans certains cas, comme les sinusites, les migraines, les vertiges, les acouphènes, les problèmes de sommeils, etc. il est utile d’avoir recours à l’ostéopathie crânienne. Ces techniques très précises permettent de rééquilibrer les tensions du crâne.

L’ostéopathie crânienne part du principe qu’il existe un mouvement respiratoire primaire (M.R.P.), qui se met en place dès la naissance. C’est un mouvement que l’on peut ressentir, propre à chaque individu, qui est la résultante de la respiration pulmonaire, de la sécrétion du liquide cérébrospinal et de la vascularisation. C’est un élément vital qui dépend de nombreux facteurs tels que l’harmonie de la colonne vertébrale, la mobilité des os du crâne et du bassin, l’état émotionnel du patient, la capacité ventilatoire, l’hygiène de vie du patient, etc. C’est pourquoi l’ostéopathie crânienne peut aussi être utilisée lors de troubles mécaniques ailleurs dans le corps.

Axe crânio-sacré

Entre le crâne et le sacrum, il y a certes la colonne vertébral mais celle-ci contient de nombreux éléments qui font aussi le lien entre le haut et le bas, ce sont les nerfs par exemple, ou encore les méninges et certains ligaments. Ainsi, chez un patient équilibré le fameux mouvement ressenti au niveau du crâne (M.R.P.) doit pouvoir se transmettre jusqu’au bassin. Il n’est donc pas impossible de voir son ostéopathe mettre une main en « écoute » sous le crâne et une seconde sous le sacrum au niveau du bassin.

Le mouvement peut être parfois bloqué au niveau du sacrum ou le long de la colonne et les conséquences se feront ressentir au niveau du crâne (migraines par exemple), et vous comprenez aussi que l’inverse est possible, des blocages crâniens peuvent avoir une répercussion sur la colonne, le bassin et donc le système digestif, gynécologique, endocrinien ou autre !