nourrisson et ostéopathie

L’ostéopathie chez le nourrisson :


nourrisson et ostéopathie
Section du site :

Le modelage du nourrisson

Le nourrisson est soumis à de nombreuses contraintes appliquées sur le crâne lors de l’accouchement. Ce phénomène naturel se nomme le modelage. On considère qu’il est le déclencheur de la respiration primaire, en relation avec la vitalité générale de l’individu. Cette respiration primaire met en mouvement tous les fluides et les énergies du corps.

Permettre un bon développement

Ainsi, si ce modelage ne s’effectue pas suffisamment, lors de césarienne par exemple ou d’accouchement rapide, le mécanisme de respiration primaire ne se met pas totalement en place et reste limité.

A l’inverse, une compression trop importante ou trop longue (travail long, forceps ou ventouse etc.) peut engendrer des zones de contraintes au niveau de l’émergence de certains nerfs. Ceci peut alors causer des troubles digestifs, du sommeil ou autre. En libérant ces zones de compressions et en stimulant la respiration primaire, l’ostéopathe assure ainsi au nourrisson la possibilité de se développer dans les meilleures conditions.

Quand consulter ?

Il est recommandé de consulter dans les 3 premiers mois qui suivent la naissance, puis à 6 mois et un an. Si votre enfant a une plagiocéphalie (tête plate sur un côté ou derrière) l’ostéopathie peut s’avérer un excellent traitement.

N’hésitez pas à consulter si vous notez les troubles suivants :

Trouble du sommeil

Régurgitation fréquente

L’enfant dort toujours la tête tournée du même côté

Pleur de façon excessive

Vous observez une “déformation” ou un côté plus “aplati” du crâne

Vous avez eu un accouchement long, difficile, très rapide ou par césarienne

Déroulement de la consultation

La consultation du nourrisson débute avec un questionnaire très précis en 3 parties.
Premièrement, la grossesse et les difficultés rencontrées, puis l’accouchement et enfin l’évolution de l’enfant depuis sa naissance. L’ostéopathe procède ensuite à des tests médicaux et ostéopathiques pour déterminer un diagnostic et un plan de traitement.
Il est important que les parents soient correctement informés du traitement donné et de la prise en charge qui en suit.
Parfois, si l’enfant semble trop agité le traitement peut se faire directement dans les bras d’un des parents.

Les résultats du traitement s’observent généralement rapidement, les nouveaux nés ont une capacité d’adaptation importante et sont souvent très réceptifs au traitement ostéopathique.

Voir aussi :